Pédagogie Montessori, degrés de liberté.

/Pédagogie Montessori, degrés de liberté.
Pédagogie Montessori, degrés de liberté.2021-06-24T10:32:20+02:00

Quel est le degré de liberté dans la pédagogie Montessori ?

La pédagogie Montessori offre à l’enfant une grande liberté de mouvement, de choix des activités et d’expression. Cependant, un cadre est posé afin de permettre au groupe de vivre ensemble dans le respect des autres, des différences, des divers rythmes et du matériel Montessori.

Pour Maria Montessori, la liberté ne signifie pas être libre de tout faire mais plutôt de pouvoir satisfaire seul ses besoins vitaux. Cette liberté, donnée à l’enfant, lui offre l’opportunité de se développer de manière harmonieuse et d’acquérir l’autonomie, l’indépendance et la volonté, qui sont des prérequis à l’autodiscipline. La liberté est contrôlée mais l’enfant ne s’en rend pas compte. Il ne faut surtout pas trop de liberté. L’enfant trop libre ne se sent pas bien. Dans la pédagogie Montessori, la vie en société nécessite des règles et c’est structurant pour l’enfant.

Avec la pédagogie Montessori, liberté et discipline vont de pair et le degré d’obéissance dépend du degré de maturation de la volonté de l’enfant. L’objectif est bien d’atteindre l’obéissance comprise et choisie et non obtenue par la soumission due à la contrainte.

Dans la pédagogie des écoles Montessori, la notion de liberté est fondamentale. Une des idées reçues de l’éducation Montessori, d’une pédagogie différente ou d’une pédagogie alternative est que l’enfant fait ce qu’il veut dans la salle de classe. Or, pour la pédagogue Maria Montessori, le fait de donner un cadre est structurant pour l’enfant et l’éduquer à la liberté, c’est surtout le guider dans ses apprentissages. En réalité, même si l’enfant est libre, cette liberté est contrôlée et répond à des règles, les règles de la vie en société.

Maria Montessori, pédagogue de l’éducation, en avance sur son temps, a développé ce qu’elle entend par liberté. La liberté dans l’école alternative Montessori est une notion en étroite relation avec la discipline. En 1949, elle prononce un discours à Paris : « Discipline et liberté » dans lequel elle explique sa méthode. Le rôle de l’éducateur quant à l’installation de l’ambiance de la classe est un facteur déterminant pour l’acquisition de la discipline intérieure chez l’enfant. Cette liberté amène donc à la discipline, qui ne s’acquiert pas dans la contrainte mais dans la construction d’une autodiscipline naturelle chez l’enfant. Dans cet article, nous explicitons pour vous les grands principes de la liberté dans l’éducation Montessori.

Les rythmes de l’enfant et les besoins de l’enfant dans la pédagogie Montessori.

Notre école Montessori accueille les enfants de la crèche (jardin d’enfants ou maison d’enfants), à l’école maternelle, à l’école élémentaire puis dans le secondaire. Evidemment, les besoins de tous les enfants ne sont pas les mêmes, aux différents âges de la vie de la petite enfance à l’adolescence. L’éducation à la liberté se fait dans le respect du rythme de l’enfant.

La liberté Montessori à tous les âges de la vie

De 0 à 3 ans, l’esprit du jeune enfant est inconscient et il n’a pas développé sa propre volonté. L’enfant a besoin de dormir, de manger, d’être aimé, d’être stimulé, d’être porté… Les éducatrices ou l’assistante Montessori, lui apportent ce dont il a besoin pour son développement et pour permettre, selon le rythme de l’enfant, de faire seul. L’enfant va sentir la confiance des adultes et gagner en estime de lui-même. Il acquiert les fondements de l’éducation à la liberté Montessori dans un cadre bienveillant et rassurant.

De 3 à 6 ans, l’esprit de l’enfant devient conscient. Chaque enfant va petit à petit être libre de choisir par lui-même, d’aller vers son intérêt. Pendant cette période, les enfants âgés de 3 à 6 ans vivent les périodes sensibles, ces phases transitoires durant lesquelles leur attention est dirigée vers un objet spécifique. La bienveillance est particulièrement importante lors de ces phases de transitions durant lesquelles l’enfant peut ressentir des émotions de forte intensité. L’enfant, à son propre rythme, va s’éveiller à l’ordre, au mouvement orienté vers un but, au développement social, au raffinement sensoriel, au langage et à la manipulation des petits objets.

A partir de l’école primaire, les jeunes enfants sont construits pour la vie. Tout rentre dans leur mémoire dès la petite enfance. La pédagogie Montessori offre la possibilité d’avoir la liberté d’exprimer ce que l’on veut, ce que l’on aime et ce que l’on pense. Montessori aide à devenir libre d’être et de faire, dans le respect de soi et des autres.

Dans les pédagogies alternatives et particulièrement dans la pédagogie Montessori, les enfants sont mélangés par groupe d’âge. Ainsi les enfants sont encouragés à observer les autres, s’entraider, aller vers l’autre. Le fait d’encourager cet élan naturel de l’enfant constitue un des fondements de l’apprentissage de la liberté.

La liberté de mouvement et l’esprit absorbant de l’enfant.

Maria Montessori a très tôt pensé l’école différemment : une méthode éducative basée sur l’éducation positive et la bienveillance. Elle a développé le concept d’esprit absorbant de l’enfant. L’enfant dans la classe Montessori va à la fois absorber son environnement (d’où l’importance du rôle de l’éducateur et éducatrices Montessori) et être lui-même absorbé par ses activités. Son esprit est très créatif et il se laisse facilement aller à l’imaginaire. L’enfant absorbe et imite tout ce qui lui est présenté.

Des activités sensorielles pour le plaisir d’apprendre en toute liberté.

Dans une classe Montessori, la liberté de mouvement mais aussi d’expression contribuent aux ambiances de classes. En proposant aux enfants du matériel concret, du matériel spécifique, vers lequel l’enfant est libre d’aller selon ses aspirations, l’enseignante permet l’apprentissage de la liberté de choix. Les activités sensorielles, les puzzles, les livres Montessori, les lettres rugueuses et les chiffres rugueux disponibles sur les étagères vont permettre à l’enfant d’expérimenter librement et d’apprendre.

L’utilisation du matériel pédagogique Montessori implique de nombreuses interactions. L’enfant doit marcher, porter, verser, parler et mobiliser son corps, utiliser constamment ses mains. Toutes les activités, sont guidées par l’enseignant, dans le respect du travail des autres, et le respect du matériel lui-même. Le matériel Montessori est sensoriel et permet de développer la motricité fine.

Apprendre par l’expérience et par la coopération dans les activités Montessori rend les enfants autonomes, et favorise l’acquisition de l’autodiscipline. La méthode Montessori basée sur la confiance en l’enfant et en ses capacités permet l’apprentissage de la liberté sans contrainte, par l’expérience. Apprendre l’autonomie est aussi une manière d’apprendre la liberté.

Une liberté qui conduit naturellement à l’autodiscipline.

Maria Montessori pensait que l’autodiscipline devrait être acquise graduellement à travers l’absorption d’un travail significatif. Lorsqu’un enfant commence à être vivement intéressé par une activité particulière de la classe, son comportement mûrit presque toujours. Si un enfant se tient mal dans une classe Montessori, l’enseignant l’aide en général à choisir un travail qui absorbera beaucoup plus son attention.

Le rôle de l’éducateur Montessori dans l’apprentissage de la liberté

Le rôle de l’éducateur Montessori dans l’apprentissage de la liberté est primordial car c’est lui qui va guider l’enfant, lui apprendre à apprendre en favorisant son épanouissement. Il va induire le plaisir d’apprendre, sans contrainte, dans la liberté de choisir ce vers quoi l’intérêt de l’enfant est attiré. Dans la classe, les enfants sont libres d’agir et d’interagir mais cela ne signifie pas qu’ils sont livrés à eux-mêmes. Les éducateurs et éducatrices les encouragent, leur proposent des activités et veillent au respect de chacun et du matériel pédagogique.

Cette liberté, étroitement liée à l’apprentissage de l’autodiscipline permet à l’enfant de grandir et de se construire dans un cadre bienveillant. Cette éducation positive à la liberté, permet à l’enfant de développer sa confiance en lui, de s’éveiller, de s’épanouir, de se forger sa propre opinion et de développer son libre arbitre, son libre-choix pour le préparer à la vie pratique. Le développement de l’enfant dans la pédagogie Montessori passe par des apprentissages qui vont permettre à l’enfant de révéler sa personnalité et les qualités dont il a besoin pour découvrir le monde. La liberté de penser et d’agir et l’autodiscipline était pour Maria Montessori des facteurs essentiels pour que les enfants évoluent dans leur vie d’adulte en toute sérénité. De plus, tout est toujours expliqué à l’enfant. L’éducateur répond aux questions de l’enfant et lui donne des explications sur le monde, la culture générale, les sciences mathématiques. Les réponses données sont souvent techniques et scientifiques. C’est à l’enfant de se faire sa propre opinion.